Soutenez nous

.

Campagne de financement participatif pour proposer des formations aux professionnels de santé afin de soigner les femmes victimes de violences

Formation diplômante inter-universitaire

Prise en charge des violences faites aux femmes, vers la bientraitance

Ce nouveau diplôme inter universitaire (DIU) a vu le jour en 2018, à l’initiative de la Dre Perrine Millet, praticienne hospitalière, médecin gynécologue obstétricienne au CH Montélimar. Il n’a fallu pas moins de huit professeur.e.s de médecine pour se pencher sur la gestation de ce diplôme médical inédit et lui assurer toutes ses chances de développement.

Objectifs

  • Connaître les différentes formes de maltraitances
  • Aborder les maltraitances lors de l’anamnèse
  • Dépister les situations à risque et pressentir les maltraitances qui ne se disent pas
  • Connaître les différents prises en charge possibles : physique, psychique, juridique et sociale
  • Travailler en interdisciplinarité
  • Orienter et construire un parcours de soin centré sur la patiente
  • Savoir repérer ses limites et patienter en restant motivé.e
maltraitance gynecologique femmes

Illustration de Lily Khamsyvoravong

Public

  • Médecins généralistes – étudiants en cours de D.E.S.
  • Gynécologues-obstétriciens
  • Gynécologues médicaux
  • Sages-femmes
  • Masseurs kinésithérapeutes spécialisé(e)s en pelvi périnéologie
  • Radiologues-échographistes en gynécologie obstétrique
  • Autres professionnels soignants sur étude de dossier

Programme

Cliquez sur les modules pour visualiser leur contenu.

  • Contexte historique et contemporain
  • Données épidémiologiques et sociologiques
  • Cadre juridique
  • Répercussions économiques
  • Violences physiques, verbales, psychologiques, économiques et sexuelles faites aux femmes
  • Maltraitances envers les enfants que furent les femmes

 

  • Le consentement aux soins
  • Les violences du soin
  • Le cycle de la violence
  • Les auteurs de violences
  • Conséquences somatiques, addictives, gynécologiques, obstétricales, périnatales, psychologiques et psychiatrique (état de stress post-traumatique)
  • Violences sexuelles en zone de conflit : le point de vue du Dr Mukwege « l’homme qui répare les femmes »
  • Mise en mouvement des 4 premiers modules par la compagnie Artsinoe (théâtre d’intervention)
  • La consultation gynéco-obstétricale
  • Les signes d’appel du corps
  • Les théories du déni des maltraitances
  • Les difficultés des soignants par rapport au dépistage
  • L’entretien prénatal précoce, l’entretien motivationnel, la forme des questions pendant l’entretien
  • La posture professionnelle, la capacité d’écoute et l’empathie par la compagnie Artsinoe
  • Mesures médico-légales, certificat médical
  • Prise en charge aux urgences : point de vue du psychiatre et de l’urgentiste
  • Prise en charge psycho-thérapeutique, EMDR
  • Prise en charge corporelle : kinésithérapeutes, acupuncteurs
  • Travail en réseau avec des partenaires ressources, coordination des parcours de soin, transmissions
  • Retours d’expérience, bonnes pratiques, accompagnement des difficultés rencontrées
  • Résolution d’une situation complexe
  • Exposé des liens inter-professionnels créés

Programme complet disponible sur demande adressée à contact@unmaillonmanquant.org

Téléchargement

Plaquette du DIU (prochaine plaquette en cours de réalisation)

Plaquette Diplome Universitaire

Organisation

Durée un an

71 heures d’enseignement en présentiel

10, 11, 12, 14 et 15 décembre 2018 à Paris

11, 12, 13, 14 et 15 mars 2019 à Grenoble

6 et 7 juin 2019 à Montpellier

35 heures d’enseignement en ligne

Contenus multimédias accessibles sur une plate-forme en ligne.
Les personnes inscrites au DIU assisteront à trois séminaires dans trois villes différentes (Paris, Grenoble puis Montpellier). Le dernier séminaire est celui de l’évaluation, sous forme d’exposé de résolution de situation complexe par chaque participant.
Le programme des séminaires se double d’un programme de cours à distance. Chaque participant s’engage à suivre un parcours pédagogique de 35 heures de cours accessibles depuis une plate-forme informatique (celle de Grenoble), assortis d’évaluations par QCM.

Des modalités d’évaluation souples en lien avec la pratique

  • QCM sur l’enseignement en ligne
  • récit de résolution d’une situation complexe tirée de la pratique et intégrant la mise en place de liens interprofessionnels

Inscription

Les candidatures pour l’année 2018-19 doivent être déposées dans une université au choix. Les tarifs diffèrent d’une faculté à l’autre. Nous vous invitons à les comparer en fonction de votre situation.
Si vous êtes PH, demandez au service de formation continue de votre hôpital s’il prend en charge ce DIU. Si vous êtes profession libérale (kinésithérapeute, sage-femme, médecin…), demandez un devis avec une prise en charge possible d’un ou deux modules par le FIF PL.

université DIU
Liens site webTéléphoneDébut inscription
Université Grenoble Alpes04 76 63 71 7624/04 - 30/06/2018, 01/09 - 15/12/2018
Université Paris Descartes01 76 53 46 524 juin 2018 - référence formation XUW91
Faculté de Médecine de Montpellier04 67 54 63 58Début septembre 2018

Comité de pilotage

  • Responsable pédagogique à Grenoble : Pre Pascale Hoffmann-Cucuz, professeure gynécologue obstétricienne cheffe du pôle mère-enfant CHU Grenoble
  • Responsable pédagogique à Montpellier : Pr Pierre Boulot, professeur gynécologue obstétricien, chef du Pôle mère-enfant CHRU Montpellier
  • Responsable pédagogique à Paris Descartes : Pr Yves Ville, professeur gynécologue obstétricien, chef de service de la Maternité Necker, Paris Descartes
  • Dre Perrine Millet, praticienne hospitalière, médecin gynécologue obstétricienne, CH Montélimar
  • Dre Françoise Molenat, médecin pédopsychiatre et psychothérapeute, membre active de l’AFREE Association de formation et de recherche sur l’enfant et son environnement Montpellier, ex présidente de la SFMP société française de médecine périnatale
  • Sophie Guillaume, cadre supérieure sage-femme, CHU Necker (75), présidente du Collège national des sages femmes
  • Mathilde Delespine, sage-femme coordinatrice de la Maison des femmes de Saint-Denis (93) et du programme de prévention des violences faites aux femmes du réseau périnatal NEF
  • Anne Evrard, représentante des usagères, militante dans l’association Bien Naître à Lyon et au CIANE Collectif inter-associatif autour de la naissance
  • Dre Laure Emery, gynécologue obstétricienne en libéral, Grenoble

La Convention d’Istanbul :
la Loi

Un instrument pour davantage d’égalité et de respect entre les sexes.

Convention Istambul

Nos derniers articles