AVANCÉE MÉDICALE = Quand la science démontre la psychogénéalogie

ADN

Une découverte tout à fait sensationnelle à été mise au jour le 8 octobre 2016, Un maillon manquant a voulu revenir sur cette avancée médicale très prometteuse : Des chercheurs de l’université de Genève ont découvert qu’une trace biologique est laissée au plus profond des victimes de sévices. La docteure Ariane Giacobino, généticiennes, parle de « cicatrices » inscrites sur l’ADN de personnes ayant subit un traumatisme.

Vous pouvez visionner le reportage dédié à cette thématique ici :

Quand la science démontre la psychogénéalogie

Publié par Un maillon manquant

Laisser un commentaire

Please copy the string VfSej4 to the field below: